Les bases de graphes fournissent un moyen naturel de représenter les connexions entre objets. Elles représentent un bon outil pour extraire la valeur commerciale réelle de cet Internet des objets. Tandis que Goldman Sachs assure que l’Internet des objets, la “troisième vague de l’Internet,” permettra de “transformer la façon dont nous vivons et travaillons” en ouvrant “un éventail de nouveaux défis et d’opportunités pour les entreprises, les gouvernements et les consommateurs”, Morgan Stanley, quant à lui, prédit que 75 milliards d’appareils connectés seront en service dans le monde d’ici cinq ans. Ensuite, on en comptera assez rapidement 86 milliards c’est-à-dire autant que de neurones dans le cerveau humain. Et, tout comme l’intelligence humaine ne dépend pas du nombre neurones dans le cerveau mais des connexions créées entre eux, la valeur de l’Internet des objets reposera sur le nombre des connexions et des interactions entre les dispositifs connectés.

Lire l’article complet   

Keywords:  


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *